VISITE DU MINISTRE EL ALI HAIDAR AU PORT AUTONOME DE DAKAR

Dans le cadre des prises de contact avec les différents démembrements de son département, le Ministre de la Pêche et des Affaires Maritimes, Monsieur All El Haidar a visite le Port de Dakar le mercredi 09 Octobre 2013 en compagnie de ses collaborateurs. Interview...

Le Ministre vous avez décidé d’effectuer votre première sortie au Port Autonome de Dakar. Quel sens donnez-vous a cette visite ?
D’abord je tiens à préciser que je suis très satisfait de cette visite. Le Directeur General du PAD et ses collaborateurs nous ont montré tout le professionnalisme qui entoure la gestion du Port de Dakar. Je tiens aussi à préciser que la volonté du Président de la République est de développer ce pôle économique qui est très important pour notre pays car focalisant 95% de nos échanges avec l’extérieur et 400/odes recettes de 1’Etat. Nous avons des visions communes, Monsieur le Directeur Général et moi. Nous allons vers le Port du Futur avec des profondeurs d’accès importantes et une spécialisation des quais mais aussi une implication des entreprises opérant au niveau du Port gin qu’elles nous accompagnent dans ce développement. Il y a beaucoup de pays de la sous région qui voudraient disposer de notre position stratégique et nous devrions au quotidien nous battre pour rester a cette place. Je suis donc confiant. Si j’ai tenu à réserver ma première sortie au PAD, c’est parce que j’étais persuadé que j’allais y avoir une visite exceptionnelle. Nous avons échangé à son bureau sur les perspectives du Port du Futur, nous avons ensuite pris le bateau pour visiter les installations par le plan d’eau et le bus pour nous rendre ici a la plateforme logistique. Au regard de ce que nous y avons vu et entendu, il nous faut maintenant nous battre sur le plan politique pour traduire en actes le développement du Port de Dakar en le portant sur la table du Conseil des ministres.
Vous avez pu faire en présence du Président du Conseil d’Administration et du Directeur Général du Port l’état des lieux, pouvons-nous connaitre maintenant quelques traits de vos ambitions pour le PAD et pour votre département ?

Il y a des urgences pour le Port et Monsieur le Directeur Général l’a bien compris. II y a un véritable problème d’insalubrité lié à la présence de vieux bateaux qui ont coulé dans le Port. Ceci n’est pas économiquement viable. Car lorsqu’un vieux bateau coule, il immobilise des espaces et pour longtemps. Il faut trouver des solutions et agir avant l’immersion de ces navires. Nous avons vu aussi que le plan d’eau est assez agressé par rapport à la pollution. Tout cela nous interpelle au plus haut point. Le développement du Port nécessitera de lourds investissements. Nous allons appuyer cela auprès du Président de la République afin d’aider le Port à réhabiliter ses quais, augmenter ses profondeurs et améliorer ses services pour le rendre plus compétitif. Nous avons pu lors du Salon Maritime de Dakar qui a connu un grand succès grâce au soutien du PAD, rencontrer les pays voisins : le Maroc, la Guinée, la Mauritanie, la Gambie. Nous avons discuté de la nécessité d’avoir une circulation sous-régionale plus fluide. Nous allons travailler rapidement à mettre en place cette vision du Président de la République d’un Port moteur du développement économique du Sénégal. Je suis sûr qu’avec le professionnalisme de l’équipe qui entoure le Directeur Général, la vision managériale de ce dernier et mon soutien politique, nous allons y parvenir.

Vous êtes a la tête d’un secteur stratégique dont le Port est un maillon essentiel. Quelles sont vos appréhensions par rapport a votre mission ?

Je n’en ai aucune. Je suis entouré par une équipe de professionnels dans mon cabinet. Pour les directions sectorielles de ce département, je viens de démarrer mes rencontres de prise de contact avec le Port Autonome de Dakar. Je ne dois pas avoir d’appréhension. Je dirais même que nous allons prendre la vitesse de galop de ce cheval (il faisait référence au cheval qui figure sur le tableau offert par le Directeur General du Port), pour donner corps à l’ambition affichée par le Directeur Général dans les explications que lui et son équipe nous ont fournies.


Voir en ligne : Le Ressac