Accident maritime très grave

MANUTENTION FATALE DE MARCHANDISES SOLIDES EN VRAC

Trois jours après le chargement d’une cargaison de fines de fer obtenues par réduction directe à bord d’un vraquier, et alors que l’équipage ouvrait comme d’habitude les écoutilles pour aérer la cargaison, une série d’explosions se sont produites, provoquant la mort par blessures du capitaine. Cinq mécaniciens ont été portés disparus et sont présumés morts. Le navire a été perdu.

Les causes
Une certaine confusion régnait quant à la nature de la cargaison et à la manière dont il fallait la traiter pendant le transit. L’équipage savait cependant que la cargaison était susceptible de dégager de l’hydrogène si elle entrait en contact avec l’eau, et les chargeurs avaient donné comme instructions d’ouvrir les panneaux écoutilles si la température de la cargaison augmentait. D’après les conclusions de l’enquête sur l’accident, l’hydrogène accumulé s’est enflammé. La source d’inflammation n’a pas été déterminée mais il s’agirait très probablement de points chauds à l’intérieur de la cargaison.
Les enseignements
• Le capitaine et l’équipage du navire devraient être correctement informés et
formés en ce qui concerne la manutention de marchandises aux caractéristiques
dangereuses, comme les fines de fer obtenues par réduction directe, et
devraient être conscients de tous les dangers associés possibles. Le responsable
compétent et les propriétaires et gérants des navires devraient participer aux
processus de chargement et de transport. Les certificats du chargeur devraient
être contrôlés et les renseignements vérifiés pour s’assurer de l’état de la
cargaison avant le chargement ; celle-ci devrait être stabilisée aussi longtemps
que possible avant le chargement.
• Toute divergence entre les instructions sur le traitement et le contrôle de la
cargaison fournies par le chargeur éventuel et le propriétaire/armateur-gérant
du navire, et les directives externes telles que le Recueil BC, devrait être
supprimée avant le début du chargement par un accord mutuel entre toutes les
parties concernées, et avec l’accord du capitaine.
• Il convient d’accorder une attention particulière à l’évolution du gaz hydrogène
lors du transport de certaines cargaisons, telles que les fines de fer obtenues par
réduction directe. En outre. les exploitants des navires transportant des
marchandises en vrac susceptibles de produire des réactions exothermiques
devraient veiller à ce que du matériel de surveillance adapté, correctement
calibré conformément à une norme reconnue, soit transporté et utilisé tout au
long du chargement et du voyage. L’équipage devrait avoir accès à des
instructions détaillées sur l’utilisation du matériel, et si nécessaire à une
formation appropriée. Les informations sur l’état de la cargaison devraient être
conservées.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins