Accident maritime grave

Inflammation du gaz de la cargaison

Faits

Un navire pour marchandises diverses, transportant une cargaison de fines de fer obtenu par réduction directe (C), est arrivé dans son port de déchargement où il a été mis à quai. Une explosion est survenue lorsqu’un membre d’équipage a utilisé une télécommande pour soulever et ouvrir un panneau d’écoutille. Cinq membres d’équipage situés à proximité ont été blessés par les flammes. L’incendie s’est propagé aux cales de chargement. Des pompiers venus de la terre ferme sont montés à bord ; l’incendie a finalement été éteint après injection de CO2 dans la cale à cargaison.

Causes

Le fer obtenu par réduction directe réagit avec l’humidité pour dégager de l’hydrogène
gazeux. L’explosion a été causée par l’inflammation d’hydrogène gazeux due à une étincelle électrique provoquée par un câble électrique défectueux de la télécommande. De l’hydrogène gazeux s’était accumulé à l’intérieur des roufs pendant le voyage. Conformément aux ordres de voyage donnés au capitaine, le navire était censé transporter de la poudre de minerai de fer. Le capitaine n’a pas prêté attention à la cargaison chargée à bord. Après le chargement, le capitaine s’est vu remettre le manifeste de cargaison, dans lequel il était indiqué que le navire était chargé de fer obtenu par réduction directe (C). Il n’avait qu’une connaissance limitée de cette cargaison et n’a pas consulté le Code IMSBC (La fiche individuelle du Code IMSBC consacrée au fer obtenu par réduction directe (C) contient des dispositions détaillées relatives au transport de cette cargaison, y compris des dispositions concernant la teneur maximale en humidité, la mise en atmosphère inerte et les mesures quantitatives de l’hydrogène et de l’oxygène) ; la cargaison a été transportée en tant que cargaison sèche en vrac non réglementée.

Enseignements à tirer

 Avant de charger du fer obtenu par réduction directe (C), les expéditeurs doivent fournir aux capitaines un certificat délivré par une personne compétente reconnue par l’Administration nationale du port de chargement qui indique que la cargaison satisfait aux prescriptions du Code IMSBC et qu’elle est apte à être transportée.

 Les capitaines qui constatent que du fer obtenu par réduction directe (C) a été chargé alors qu’aucun certificat n’a été délivré par une personne compétente ou qu’il n’est pas satisfait aux prescriptions du Code IMSBC devraient contacter
immédiatement la personne à terre désignée.

 Les officiers du navire devraient être pleinement conscients des risques
relatifs à la cargaison.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins