Accident maritime très grave

Incendie dans les locaux d’habitation de l’équipage et mort d’un graisseur

À bord d’un transporteur de ciment d’une jauge brute de 17 000, alors qu’il se trouvait au
port, un incendie s’est déclaré dans les locaux d’habitation de l’équipage et s’est propagé
très rapidement. Un graisseur a été pris au piège et désorienté par l’intensité de la chaleur et la densité de la fumée. Il a été alors retrouvé inconscient dans sa cabine et déclaré mort par un docteur à l’arrivée à l’hôpital.

Causes
La quille du navire avait été posée en 1967. Comme le navire avait 42 ans, les dispositions de la norme "SOLAS 60" lui étaient applicables en matière d’intégrité au feu et de compartimentage. À l’intérieur des locaux d’habitation, du pont supérieur, les cloisons étaient en bois et les portes ouvrant sur les corridors donnant sur les différents ponts étaient aussi en bois. Ces constructions en bois ont entraîné une rapide propagation de l’incendie.
Les locaux dans lesquels était entreposé le matériel de lutte contre l’incendie étaient situés près de l’entrée, à l’intérieur des locaux d’habitation de l’équipage, sur le pont supérieur. Il n’y avait à bord aucun appareil respiratoire pour l’évacuation d’urgence et les échappées n’étaient pas correctement signalées par des bandes photoluminescentes.

Enseignements à tirer
 Les membres d’équipage travaillant à bord de navires de construction ancienne
doivent être avertis des risques et dangers connexes auxquels ils pourraient être
confrontés et de la nécessité de s’y préparer.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins