Accident maritime grave

Incendie dans le local des moteurs auxiliaires

Un incendie s’est déclenché dans le local des moteurs auxiliaires d’un transbordeur roulier à passagers d’une jauge brute de 32 000. L’incendie s’est déclaré dans le module d’alimentation en combustible des moteurs auxiliaires et s’est rapidement propagé dans le compartiment. L’équipage du navire a fini par éteindre l’incendie. Il n’y avait aucun passager à bord et aucun des membres de l’équipage n’a été blessé. Toutefois, l’incendie a provoqué la perte de l’alimentation électrique du navire, lequel a dû ensuite être remorqué au port pour y subir des réparations.

Causes
Du fuel-oil s’est échappé sous pression du poussoir du régulateur de pression du module d’alimentation en combustible du moteur auxiliaire, entrant en contact avec une surface très chaude exposée du moteur auxiliaire adjacent. Le module du diaphragme du poussoir du régulateur de pression du moteur auxiliaire s’est rompu car il avait été fabriqué à l’aide d’un caoutchouc ne résistant pas aux hydrocarbures. L’incendie n’a pas pu être circonscrit à l’intérieur du local du moteur auxiliaire car la chaleur dégagée par l’incendie s’est propagée à travers une section non isolée de la cloison d’incendie jusqu’à des câbles électriques situés sur le pont au-dessus. Plusieurs espaces situés au-dessus du local des moteurs auxiliaires n’avaient pas été classés correctement lors de la construction et n’avaient pas été protégés par une isolation thermique conformément aux prescriptions de la Convention SOLAS.
La performance du dispositif d’extinction de l’incendie par diffusion d’eau en brouillard était compromise à cause du retard dans son déclenchement, de la production insuffisante d’eau en brouillard, des interruptions de l’alimentation d’eau en brouillard, d’une réduction de la durée de fonctionnement et/ou d’une couverture insuffisante de l’eau en brouillard au-dessus du foyer de l’incendie. Le dispositif fixe d’extinction à mousse à haut foisonnement du local des machines a été entièrement actionné dans le local des machines auxiliaire mais n’a pas produit de mousse car ses ajutages étaient encrassés par de la rouille due à la corrosion interne du réseau de diffusion à tuyaux vides. Le circuit de tuyautages du dispositif d’extinction à mousse à haut foisonnement, qui était en acier doux et ne comportait pas de purge automatique, était de ce fait extrêmement vulnérable à la corrosion.
La lutte contre l’incendie a été entravée par la perte intermittente de la pression du collecteur principal d’incendie, les câbles de commande de la pompe d’urgence dans le local des moteurs auxiliaires ayant été endommagés par l’incendie.
Enseignements à tirer
 La procédure de changement de combustible doit être comprise des mécaniciens du navire chargés de l’opération et les effets nocifs de la fermeture d’une soupape pour isoler le régulateur de pression ou empêcher le combustible de retourner vers les citernes de service doivent être pleinement compris de tous.
 Le garnissage des échappements ou les écrans thermiques doivent être correctement replacés après tous travaux effectués sur les moteurs principaux ou auxiliaires.
 Il est important d’entretenir correctement le réseau de tuyaux vides et les ajutages utilisés dans le dispositif fixe d’extinction à mousse à haut foisonnement pour éviter le blocage ou l’encrassement par la rouille par suite d’une corrosion des tuyaux vides.
 Il est indispensable que les membres d’équipage soient au fait de l’emplacement des volets d’incendie du dispositif de ventilation et que des instructions leur soient fournies à bord.
 Il est indispensable d’assurer une organisation de la lutte contre l’incendie des mesures de maîtrise efficaces dans une situation d’urgence, en connaissant bien le dispositif fixe d’extinction de l’incendie, et de disposer de procédures appropriées de radiocommunications vocales.
 Il est indispensable que les régulateurs de pression utilisés avec les dispositifs d’alimentation en fuel-oil soient équipés de diaphragmes en caoutchouc adaptés à l’utilisation de fuel-oil et comportent des presse-étoupes et des indicateurs de rupture.
 Il est important d’être au fait des éventuels problèmes liés à l’utilisation de combustibles à faible teneur en soufre, par exemple des mauvaises propriétés lubrifiantes, des additifs ou des mélanges peu souhaitables, des opérations de nettoyage ou de recherche qui peuvent entraîner un encrassement et une aggravation des fuites.
 Il est indispensable de prévoir une isolation thermique, compte dûment tenu du risque d’incendie dans les espaces et espaces adjacents, conformément aux prescriptions de la Convention SOLAS.
 Il est important pour le fabricant/le propriétaire du navire/le mécanicien du navire/l’inspecteur de s’assurer de la performance et du bon fonctionnement des dispositifs par diffusion d’eau en brouillard, du déclenchement rapide du dispositif, de la production suffisante d’eau en brouillard, de l’alimentation ininterrompue d’eau en brouillard, de la durée de fonctionnement et de la couverture suffisante d’eau en brouillard au-dessus du foyer de l’incendie.
 Il est indispensable que le réseau de tuyautages du dispositif fixe d’extinction à mousse à haut foisonnement soit fabriqué à partir de matériaux non corrosifs et que les tuyautages soient munis de dispositifs de purge automatique.
 Il est important de garantir l’alimentation en énergie continue de la pompe d’incendie d’urgence. S’il existe un risque que l’alimentation en énergie soit arrêtée ou endommagée par l’incendie, il faudrait prévoir une alimentation indépendante, alimentée par exemple par un moteur diesel indépendant.
 Il est important que les membres d’équipage soient au fait des risques pour le personnel dans les compartiments contenant de la mousse à haut foisonnement.
 Il est important d’inspecter et de mettre à l’essai les dispositifs à mousse à haut foisonnement conformément aux instructions des fabricants et aux directives actuelles de l’OMI, ce qui inclut notamment d’envoyer de l’air comprimé dans les tuyaux pour garantir la fiabilité de ces dispositifs de sécurité vitaux.
 Il est important de s’assurer et de vérifier que les dispositifs à mousse contiennent le type et la quantité de liquide émulseur qui conviennent.
 Il est important d’entretenir les dispositifs fixes d’extinction de l’incendie conformément aux instructions des fabricants et/ou au programme d’entretien planifié du navire.
 Il peut être judicieux que les navires disposent de leurs propres procédures d’exploitation pour leurs dispositifs fixes d’extinction à mousse à haut foisonnement.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins