Accident maritime très grave

Incendie à bord d’un navire de pêche qui l’a fait couler

Un navire de pêche en acier âgé de 34 ans, d’une jauge brute de 3 500 et de 90 mètres de long, avait quitté le port après avoir été désarmé puis réarmé. Pendant le réarmement, plusieurs câbles électriques à l’intérieur du navire et sur le pont avaient été remplacés.
Toutefois, le navire étant contraint de quitter le chantier de réparation, les câbles de l’éclairage à l’intérieur des réservoirs de stockage du poisson n’avaient pas été remplacés (malgré les demandes du chef mécanicien : un noircissement des câbles était visible).
Aucune inspection visuelle de près n’avait été effectuée en raison de la hauteur des câbles par rapport au pont (2,9 mètres) ; toutefois des essais de fonctionnement et d’isolation avaient été effectués. Trois jours après le départ, un incendie s’était déclaré dans un éclairage fluorescent d’une cabine vide de l’équipage et fut rapidement détecté et éteint à l’aide d’un extincteur portatif. Le capitaine, conscient des risques posés par les défauts de certains des systèmes électriques, avait renforcé les services de ronde toutes les deux heures ; les réservoirs de stockage du poisson n’avaient pas été inclus dans ces rondes. Quatre jours après le premier incendie, un autre incendie se déclarait dans le réservoir de stockage de poisson No 2. Le réservoir contenait alors 20 000 boîtes en papier et 50 000 sacs en papier et 105 fûts d’huile de 200 litres. Les sacs et les boîtes étaient empilés jusqu’à 20 cm du plafond. L’équipage a tenté d’éteindre l’incendie à l’aide de manches d’incendie mais, en raison du blocage d’un tuyau de vidange de la cale de stockage du poisson, de l’eau s’est accumulée dans l’espace et le navire a pris de la gîte. Le capitaine a ordonné à l’équipage de tenter d’éteindre l’incendie en l’étouffant. Cependant, des interstices autour de l’écoutille principale ont permis à l’air d’entrer dans la cale malgré les efforts faits pour les obstruer avec des couvertures, etc. Le lendemain, l’espace a été ouvert et l’équipage a de nouveau essayé d’éteindre l’incendie avec de l’eau mais en vain et l’écoutille a donc été refermée. Trois jours après le début de l’incendie, l’équipage a réessayé, en vain, d’entrer dans la cale et d’éteindre l’incendie. Malheureusement, l’incendie s’est propagé rapidement et le capitaine a demandé l’aide d’un navire de pêche à proximité et l’équipage a abandonné le navire. Le navire est devenu la proie des flammes et a coulé ce jour-là. Aucune mort n’était à déplorer mais les sept membres de l’équipage ont été affectés après avoir inhalé de la fumée toxique. Tous ont été secourus par le deuxième navire de pêche.

Causes
On soupçonne fortement qu’un court-circuit dans le câblage de la cale de stockage du poisson ait provoqué un incendie d’origine électrique qui a enflammé les matériaux combustibles de cale. Il a été noté que le disjoncteur n’avait pas fonctionné.
L’incendie a été détecté alors qu’il s’était déjà propagé. Les tentatives visant à éteindre l’incendie à l’aide d’eau sont restées vaines, la stabilité du navire étant compromise en raison des tuyaux de vidange bloqués. Les écoutilles de la cale de stockage du poisson n’ont pu être fermées pour étouffer l’incendie en raison d’un mauvais entretien.
Le navire a quitté le chantier de réparation sans que les travaux sur le câblage électrique n’aient été achevés. Le câblage était âgé de 34 ans. Le disjoncteur n’a pas coupé l’alimentation du circuit électrique. Les services de ronde n’ont pas inclus la cale de stockage du poisson.
Enseignements à tirer
 Lorsqu’une inspection visuelle et une mise à l’essai ultérieure du câblage électrique révèlent qu’il ne répond pas à la norme de performance requise, il devrait être remplacé dès que possible ; dans l’intervalle, le circuit défaillant devrait être isolé.
 Lorsque l’on veut éteindre un incendie en l’étouffant, l’espace devrait rester fermé de façon étanche jusqu’à ce que l’on soit sûr que l’incendie est éteint.
 Les services de ronde et les systèmes de protection contre l’incendie doivent couvrir toutes les zones du navire.
 Les dispositifs de sécurité électrique, tels que les disjoncteurs, devraient être entretenus et mis à l’essai régulièrement.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins