Accident maritime très grave

Explosion à l’intérieur d’une citerne à ballast pendant un travail à chaud

Un transporteur de produits forestiers d’une jauge brute de 28 000 était en réparation dans un chantier de réparation. Au moment de l’accident (tard dans la soirée), un travail à chaud était effectué à l’intérieur de la citerne à ballast No 2 à bâbord. Des sections du bordé de muraille étaient en cours de remplacement. La tôle en acier était en train d’être découpée à l’aide de gaz de pétrole liquéfié (GPL) (au lieu d’acétylène) avec du matériel de découpage utilisant de l’oxygène. Une soudeuse était également utilisée. Une explosion s’est produite à l’intérieur de la citerne, tuant deux ouvriers du chantier et blessant sept autres ; trois ouvriers du chantier se sont retrouvés dans l’eau et ont été secourus par une embarcation du chantier. Aucun membre de l’équipage du navire ne se trouvait dans la citerne ou n’a été blessé.

Causes
Le matériel de découpage au gaz avait été laissé dans la citerne pendant une période prolongée. Plusieurs appareils de découpage au gaz se trouvaient dans la citerne et leurs soupapes étaient restées ouvertes pendant toute la journée en question. On suppose que le dégagement de gaz des différents appareils de découpage a entraîné une accumulation de GPL au fond de la citerne à ballast. L’explosion s’est produite tard dans la soirée, probablement à cause d’étincelles provoquées par le travail à chaud qui sont tombées au fond de la citerne.
Les ventilateurs installés dans la citerne n’avaient pas la puissance suffisante pour envoyer de l’air vers le fond de la citerne et n’ont donc pas permis d’évacuer le gaz de la citerne.
Des essais de détection du gaz avaient été effectués uniquement avant le début des travaux le matin mais aucun autre essai de détection n’avait été effectué pendant la journée lors du changement d’équipe ou après les pauses et c’est la raison pour laquelle la fuite de gaz n’a pas été détectée.
Enseignements à tirer
 La ventilation doit être suffisamment puissante pour renouveler l’air dans l’ensemble de la citerne – il est indispensable d’utiliser des gaines pour faire circuler l’air vers le fond de la citerne.
 Les essais de détection du gaz doivent être effectués à intervalles réguliers pendant la journée et après une pause. Ces essais doivent être effectués à tous les niveaux à l’intérieur de la citerne.
 Tout matériel fonctionnant au gaz, lorsqu’il n’est pas utilisé, devrait être isolé et retiré de la citerne.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins