Accident maritime très grave

Echouement d’un vraquier dans des conditions météorologiques défavorables

Faits

Un vraquier a quitté le port alors que les conditions météorologiques étaient défavorables.
Étant donné que le navire était sur lest, la puissance n’était pas suffisante pour qu’il navigue face au vent et à la houle et le navire a dérivé le long de la côte. L’équipage a tenté de jeter l’ancre, mais le navire a continué à dériver vers la terre et s’y est brisé. On a déploré la perte de dix des 21 membres d’équipage.

Causes

 Pas de planification détaillée du départ.

 Aucune évaluation des risques n’avait été effectuée en ce qui concerne la décision de quitter le port en dépit des conditions météorologiques défavorables.

 Le navire était sur lest, mais pas suffisamment ballasté. La puissance de son hélice n’était donc pas optimale.

 Des lacunes dans la connaissance et la compréhension des limitations du système d’ancrage ont entraîné une tentative vaine d’ancrer le navire.

 Une direction autoritaire a poussé les membres d’équipage à accepter la décision du capitaine de quitter le port sans la remettre en question.

Enseignements à tirer

 Les limites du navire dans des conditions météorologiques défavorables étaient mal comprises. Une formation sur simulateur pourrait avoir renforcé la capacité du capitaine à comprendre le fonctionnement du navire.

 S’il avait effectué une évaluation des risques appropriée, le capitaine aurait pu prendre ses décisions en meilleure connaissance de cause.

 S’ils avaient reçu une formation en matière de coopération de l’équipage (par exemple gestion des ressources à la passerelle ou gestion des ressources maritimes), le capitaine et l’équipage auraient effectué ensemble une meilleure évaluation des risques (gestion moins autoritaire).

 L’équipage était fatigué ce qui a pu affecter ses performances.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins