Échouement ayant entraîné des pertes en vies humaines

Faits
Un navire pour marchandises diverses s’était replié vers un mouillage pour attendre que le temps devienne plus clément. Le lendemain, les conditions météorologiques ont empiré et le navire a commencé à chasser sur l’ancre. En utilisant la machine principale, le capitaine a levé l’ancre, puis mouillé à la fois l’ancre bâbord et l’ancre tribord, mais le navire a continué de chasser vers un brise-lames. Le navire s’est finalement échoué sur le brise-lames, endommageant sa coque. Puis il a été envahi, avant de couler par l’arrière et de finir au fond de la mer, la proue hors de l’eau. Sur les 19 membres d’équipage à bord, 11 ont perdu la vie.

Causes

  • Le navire a mouillé au vent d’une côte.
  • La zone de mouillage n’était pas protégée du vent ni de la mer, et le point d’ancrage du navire était au vent par rapport au brise-lames.
  • Le capitaine a estimé que mouiller les deux ancres avec des chaînes de huit ou neuf maillons suffirait à maintenir la position du navire.
  • Les conditions météorologiques étaient telles que la position du navire n’a pas pu être maintenue au moyen du matériel de mouillage.
  • Il n’a pas été envisagé de préparer l’abandon du navire avant qu’il ne soit trop tard et les membres d’équipage se sont retrouvés livrés à eux-mêmes.

Enseignements à tirer

  • Il est nécessaire de bien connaître les dangers associés au mouillage au vent d’une côte, où des vents forts sont prévus, ainsi que les capacités et les limites du navire en matière de mouillage.
  • Il faut être préparé à la possibilité que les conditions météorologiques soient pires que prévu.
  • Les exploitants du navire doivent prévoir la mise en œuvre d’autres mesures, notamment : démarrer la machine principale, manœuvrer de façon à réduire la charge exercée sur le matériel de mouillage, lever l’ancre et reprendre la mer.
  • Il convient de veiller à ce que l’abandon du navire soit préparé le plus tôt possible pour que l’évacuation du navire puisse se faire de manière ordonnée.

Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins