Accident très grave

Décès d’un membre de l’équipage par suite d’une maladie infectieuse

Après le départ du port, un membre de l’équipage a signalé au second qu’il avait des maux de tête et des frissons. Croyant que le membre d’équipage avait la grippe, le second lui a donné des médicaments contre la grippe alors que le capitaine était l’officier désigné pour les soins médicaux. Le jour suivant, des antidouleurs contre des douleurs musculaires ont été donnés au membre de l’équipage. Le membre de l’équipage a continué de travailler comme à l’accoutumée pendant les trois jours suivants jusqu’au moment où, alors qu’il travaillait sur le pont pendant la matinée, il a été envoyé dans sa cabine pour se reposer. La température du membre de l’équipage a atteint 42ºC et le second a appelé le Centre médical international par radio. Des tests de diagnostic du paludisme ont été effectués et se sont révélés positifs
pour le type malin de paludisme Plasmodium Falciparum. Des comprimés de Malarone ont été administrés au membre de l’équipage, mais celui-ci était pris de vomissements répétés.
Le navire a changé son cap et augmenté sa vitesse afin d’atteindre un lieu où l’évacuation par hélicoptère serait possible.
Tout au long de la journée, le navire a communiqué des renseignements sur l’état du
membre de l’équipage et a reçu des instructions du Centre médical par radio. Cependant, tôt dans la soirée, le membre de l’équipage est décédé.

Les causes

Le membre de l’équipage a probablement été infecté par le virus lors du séjour au port.
Les médicaments à bord n’étaient pas gérés correctement par des membres de l’équipage qualifiés. Les procédures utilisées à bord du navire ne garantissaient pas que seul l’officier désigné pour les soins médicaux fournissait des médicaments aux membres de l’équipage.
Étant donné que le port était situé dans une "zone où le risque de paludisme était nul ou faible", le propriétaire du navire et la gestion à bord ont estimé qu’il n’était pas nécessaire d’effectuer une évaluation des risques et aucune évaluation des risques n’a été effectuée compte tenu des conditions locales.

Les enseignements

Importance de s’assurer que tous les membres de l’équipage soient conscients des maladies qui peuvent exister au port, de la façon de réduire au minimum le risque de contracter les maladies et de leurs symptômes.
Importance de signaler à l’officier désigné pour les soins médicaux tout symptôme des membres de l’équipage dès que possible.
Il existe des médicaments contre le paludisme qui peuvent être administrés par voie
intraveineuse (et qui sont disponibles dans les hôpitaux) et qui auraient pu garantir l’efficacité du médicament administré sans réaction de rejet


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins