Accident très grave

Chute depuis une hauteur après nettoyage des cales de chargement

L’équipage d’un vraquier d’une jauge brute de 27 000, qui se trouvait en mer, était en train de nettoyer les cales en prévision du prochain voyage. Lorsque la cale No 2 a été nettoyée, l’équipage a commencé à nettoyer la cale No 3 en utilisant de l’acide chlorhydrique. À ce moment-là, les échelles situées à l’intérieur de la cale étaient humides en raison d’averses éparses et le navire avait pris un roulis modéré. Comme le panneau d’écoutille devait être fermé pour la nuit, les deux membres d’équipage qui travaillaient à l’intérieur de la cale en sont sortis à l’aide des échelles. L’un des deux membres d’équipage a utilisé l’échelle verticale avant, et l’autre l’échelle arrière. Celui qui a utilisé l’échelle avant est tombé et il s’est tué.

Causes
Le navire avait pris un roulis modéré. La partie supérieure de l’échelle verticale était
glissante, en raison d’averses éparses.
Le matelot était peut-être fatigué à la fin de ce qui avait été une dure journée de travail dans des conditions tropicales. En gravissant l’échelle, le membre de l’équipage n’avait pas utilisé le harnais de sécurité et il portait des gants qui étaient glissants parce qu’ils étaient humides.
Il ne portait pas de masque de protection intégrale. Il se peut qu’il ait été perturbé sous l’effet d’un mélange de transpiration et d’acide chlorhydrique, lequel a pu provoquer une irritation de la peau et/ou des yeux. Avec l’équipement de protection individuelle qu’il portait ou avait sur lui, le matelot a peut-être eu plus de mal à monter l’échelle dans la cale de chargement.
Avant le début des travaux de nettoyage, aucune évaluation approfondie de la sécurité couvrant tous les risques associés, y compris les conditions météorologiques, n’avait été effectuée. L’équipage du navire n’avait pas dûment examiné l’ensemble des risques associés au nettoyage des cales à l’aide d’acide chlorhydrique. Il n’avait pas conscience des renseignements sur la sécurité sur la fiche de données de sécurité pour matière dangereuse.
Le système de gestion de la sécurité du navire n’a pas réussi à faire en sorte que l’équipage procède à une analyse formelle des risques associés au danger de nettoyer les cales de chargement avec de l’acide chlorhydrique.
Enseignements à tirer
 La fatigue de l’équipage devrait être gérée conformément aux dispositions de la
Convention de l’OIT visant à prévenir les accidents mortels à bord.
 Il faut procéder correctement à une analyse formelle des risques avant de
commencer à travailler et il faudrait porter un équipement de protection individuelle
tant que les travaux ne sont pas achevés.
 Il faudrait fournir à bord les renseignements sur la sécurité essentiels concernant une matière dangereuse et l’équipage doit les avoir bien assimilés.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins