Chute d’une hauteur dans une citerne à ballast

Faits
Un officier, un agent de sécurité et un membre d’équipage étaient en train de sortir d’une citerne à ballast. Ils venaient d’achever une inspection de la qualité de l’air dans la citerne avant qu’elle ne subisse une opération d’entretien. Le membre d’équipage, qui était la dernière personne à sortir de la citerne, se trouvait à environ un mètre de la sortie lorsqu’il a lâché prise et ainsi fait une chute d’environ 10 mètres de haut. Bien qu’il ait été traité dans la citerne, il a succombé à ses blessures deux heures plus tard. Il a fallu quatre heures pour découper une trappe dans la citerne, par laquelle il a été possible de récupérer le membre d’équipage.

Causes

  • La façon dont était conçu l’accès à la citerne empêchait l’extraction immédiate du membre d’équipage blessé de l’intérieur de la citerne.
  • Le membre d’équipage n’utilisait pas de dispositif antichute, de lanière ou de harnais de sécurité, et la citerne ne comportait aucun support ou point d’ancrage qui aurait permis de fixer l’équipement de sécurité.
  • Le membre d’équipage transportait un détecteur de gaz (qu’il portait autour du cou et qui reposait sur son ventre) et une corde durant son ascension de l’échelle. En essayant de démêler le détecteur de gaz, il a lâché prise et est tombé.

Enseignements à tirer

  • Les dangers et les possibilités de secours devraient être évalués avant de pénétrer dans un espace confiné.
  • Des procédures de sécurité concernant l’utilisation des échelles devraient être établies et suivies. Elles devraient notamment imposer d’avoir toujours les mains libres et d’utiliser des moyens appropriés pour hisser et faire descendre les outils et le matériel.
  • La conception de l’entrée de la citerne devrait prévoir la possibilité d’évacuer une personne blessée.
  • Il est important de disposer d’un harnais de sécurité approprié et de l’utiliser.

Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins