Accident maritime très grave

Chavirement et naufrage d’un navire de pêche

Faits

Un navire de pêche de 14,94 mètres de long a été perdu alors qu’il se trouvait à environ 6 milles marins de la côte. Lors du chargement des prises, deux vagues ont submergé le pont, ce qui a entraîné l’envahissement de la cale à poisson puis le chavirement du navire, qui a causé le décès du capitaine.
Le navire pêchait le sprat au chalut, et il avait chargé une vingtaine de tonnes de poisson dans sa cale par l’intermédiaire d’un écoutillon à plat-pont. Le panneau d’écoutille de la cale à poisson avait été enlevé pour permettre l’accès et deux sabords de décharge du pont situés à tribord du navire avaient été fermés. Le filet contenait encore des prises importantes et, alors que la prise suivante était remontée à bord, une vague a envahi le quart tribord.
L’équipage a replacé le panneau d’écoutille de la cale à poisson et le capitaine a commencé à pomper l’eau qui se trouvait dans la cale. Une seconde vague a ensuite envahi le pont, le navire prenant alors de la gîte sur tribord et le pont se trouvant envahi par une quantité importante d’eau.
Un cordage maintenant le filet attaché du côté tribord a été relâché et le navire a été
manœuvré lentement face au vent. Peu de temps après, il a chaviré sur tribord. Le second et le membre d’équipage ont réussi à s’éloigner du navire à la nage et ont été secourus 20 mn plus tard par l’équipage d’un autre navire de pêche se trouvant à proximité. Le capitaine a disparu avec le navire.

Causes

Le navire a chaviré car, une fois chargé, il n’avait pas une réserve de stabilité suffisante pour faire face à l’envahissement soudain et à l’effet des carènes liquides connexe. Le manuel d’information sur la stabilité du navire, qui avait été approuvé en 1995, précisait que la prise devrait être limitée à 17,08 tonnes, mais une modification apportée au navire après 2007 aurait abaissé cette limite. Le fait que la quantité susmentionnée de poissons ait été couramment débarquée sans incident aurait renforcé la conviction que le transport de telles charges était sûr. Cependant, lorsque le navire était très chargé, son franc-bord à l’arrière était faible, ce qui augmentait le risque que des vagues puissent déferler sur le pont. L’augmentation du poids des prises qui se trouvaient dans la cale entraînait avec elle l’augmentation du risque d’un envahissement par les hauts si une vague venait à s’abattre sur le pont lors du chargement du poisson dans la cale à poisson par l’intermédiaire de l’écoutillon ouvert, le panneau d’écoutille de la cale étant également ouvert.

Enseignements à tirer

 Les capitaines des navires de pêche doivent connaitre les caractéristiques de stabilité de leurs navires ainsi que les risques associés à une stabilité insuffisante ou limitée.

 La stabilité des navires de pêche devrait être vérifiée et évaluée à des intervalles réguliers afin que les modifications soient prises en compte.

 Les capitaines et membres d’équipage de navires de pêche devraient être encouragés à porter des brassières de sauvetage.

 L’utilisation d’écoutillons pour charger le poisson depuis le pont présente un risque important d’envahissement par les hauts.

 La fermeture des sabords de décharge limite la capacité d’un navire à évacuer l’eau qui se trouve sur son pont.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins