Accident maritime grave

CHAVIREMENT D’UN NAVIRE À MARCHANDISES PAR BEAU TEMPS

En approchant du port par beau temps avec une cargaison de 107 conteneurs, le navire a commencé à s’incliner sur tribord. Le déplacement de 5 tonnes de gas-oil a réduit l’inclinaison. Une heure plus tard, le navire a commencé à gîter sur bâbord. On a alors remarqué que de l’eau s’infiltrait dans la cale à cargaison par un trou dans le tuyau de respiration d’une citerne à ballast. Avec l’augmentation de l’inclinaison, le mât de charge s’est rompu et a basculé à bâbord ; plusieurs conteneurs ont été précipités à bâbord, ce qui a encore accentué l’inclinaison. L’équipage a quitté le navire. Dix membres ont été retrouvés, un homme a perdu la vie. Le navire a chaviré et coulé.

Les causes
Le navire était vétuste et mal entretenu. Aucune inspection fiable n’avait été effectuée. Le propriétaire faisait pression sur le capitaine pour qu’il "continue à exploiter le navire", alors que plusieurs certificats n’étaient plus valides.
Des fissures importantes au niveau de la coque ont favorisé l’entrée d’eau et un effet de carène liquide dû à la présence d’eau dans la cale à cargaison a provoqué l’inclinaison du navire. L’envahissement s’est poursuivi, du fait que l’écoutille de sortie de secours entre la chambre des machines et la cale n’a pas pu être fermée, ce qui a accentué l’inclinaison du navire jusqu’à son chavirement.
Les enseignements
Un entretien minutieux effectué par du personnel compétent et formé est d’une importance majeure pour la sécurité du navire, notamment pour les navires vétustes, et pour l’équipage.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins