Accident maritime grave

ABSENCE DE VEILLE CORRECTE

Un navire n’a pas laissé la route libre à un autre navire conformément aux règles en matière d’abordage. Les deux navires ont été endommagés. Les citernes de ballast à bâbord sur l’un des navires ont été endommagées et la perte des ballasts l’a fait gîter d’à peu près 10 degrés à tribord.

Les causes
Les deux navires faisaient route et les conditions météorologiques étaient bonnes.
Toutefois il n’y avait personne à la passerelle de l’un des navires et il n’y avait que
l’officier de quart à la passerelle de l’autre navire.

L’officier de quart à la passerelle concentrait son attention sur les mouvements d’autres
navires qui se trouvaient à tribord. Il n’a donc pas fait attention au mouvement d’un
navire et s’est finalement retrouvé en situation rapprochée jusqu’à ce qu’il soit trop tard
pour prendre des mesures d’évitement pour éviter un abordage.

Les enseignements
Il est important de respecter à la lettre les règles en matière d’abordage et d’effectuer une veille professionnelle. L’officier de quart à la passerelle devrait toujours pouvoir compter sur un supplément d’effectifs si le besoin s’en fait sentir. La bonne exploitation à bord d’un navire ne devrait pas se faire au détriment de la sécurité de la navigation.
Cette nécessité ne devrait pas influencer le fait qu’une personne puisse assurer la veille en cas de besoin : aucun autre devoir assigné à cette personne ne devrait avoir la priorité sur son devoir de veille.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins