Accident maritime grave

Abordage entre un transbordeur roulier et un yacht à voile

Un transbordeur d’une jauge brute d’environ 15 000, qui effectuait des trajets réguliers entre deux ports, faisait route en direction du nord-est après avoir quitté un port la nuit, tandis que le yacht d’une jauge brute d’environ 20 faisait route à la voile vers l’ouest en croisant la route du transbordeur. Ce n’est que juste avant l’abordage que le yacht a été vu par le transbordeur. L’équipage du transbordeur a entendu le yacht demander à un navire faisant route vers l’est sur la VHF s’il pouvait voir le yacht mais il n’a obtenu aucune réponse et le transbordeur n’avait également aucune idée de la position du yacht. Soudain, un feu rouge élevé a été détecté à une distance d’environ 200 mètres.
L’équipage du yacht a observé le départ du transbordeur. Il a pensé que le transbordeur laisserait la priorité au yacht, voyant seulement son feu de côté vert, et ne s’est pas rendu compte que les deux navires allaient dans une direction créant un risque d’abordage jusqu’à quelques secondes avant l’abordage.
La partie avant du côté bâbord du yacht a été heurtée par l’étrave du transbordeur avec une force considérable. Le yacht a pris énormément de gîte sur tribord et a subi un envahissement important mais l’équipage n’a pas été blessé. Il n’y a eu aucune pollution de l’environnement.

Causes
Les navires venaient de l’est pour l’un et de l’ouest pour l’autre. En outre, une plate-forme de forage et des navires auxiliaires se trouvaient à proximité du transbordeur. Le yacht s’est approché du transbordeur en étant masqué par la plate-forme de forage.
On peut supposer que l’équipage du transbordeur avait axé principalement sa surveillance sur d’autres navires et le feu tricolore du yacht avait apparemment échappé à son attention.
Il était difficile de faire la différence entre l’écho du yacht et le brouillage radar à la fois sur le radar bande X et sur le radar bande S du transbordeur et l’équipage n’a prêté aucune attention au faible écho visible sur les écrans. Aucun des réglages du radar à bord du transbordeur n’avait été modifié si ce n’est celui de la portée.
Le yacht n’a pas donné de renseignements sur sa propre position lorsqu’il a demandé à d’autres navires sur la VHF s’ils pouvaient le voir.
Enseignements à tirer
 Une veille visuelle efficace et des observations radar appropriées sont les meilleurs
moyens de se prémunir contre les abordages.
 L’homme de veille ne devrait jamais présumer qu’il comprend l’évaluation qu’ont
faite d’autres navires d’une éventuelle situation d’abordage.
 Les hommes de veille devraient être conscients du risque qu’il y a à passer près de
navires de grandes dimensions.
 Les navires de petites dimensions seraient mieux détectés si des renseignements
étaient fournis correctement par le biais de communications VHF, de l’AIS ou
encore d’un réflecteur radar.


Voir en ligne : Le Ressac : Le Site des Marins