La modernisation de la pêche

Depuis 2012, le secteur enregistre des performances remarquables, selon le chef de l’Etat. Il en veut pour preuve les recettes d’exportation de produits halieutiques qui ont atteint 195 milliards de FCfa en 2015, soit 20,87 % des exportations. Ce qui place la pêche au premier poste des exportations du Sénégal.

Fort de cette potentialité, le gouvernement a pris des mesures pour développer, redynamiser et moderniser le secteur de la pêche et de l’économie maritime, a rappelé Macky Sall. Il s’agit notamment de la décision de subventionner la pêche artisanale par l’acquisition de 5000 moteurs de pirogue à concurrence de 5 milliards de FCfa sur la base d’une subvention d’un million de FCfa par moteur acheté. La baisse du prix du carburant qui bénéficie d’une exonération de l’Etat rendant ainsi les charges d’exploitations moins onéreuses. Le programme de modernisation des infrastructures de pêche avec la réalisation de quais de pêche et de débarquement, etc. Il a ajouté que cette dynamique de modernisation des infrastructures de pêche se poursuivra avec la mise en œuvre dès 2017 des projets prioritaires axés sur le développement de la sécurité en mer, la modernisation de la chaîne de froid et l’autonomisation des femmes. Macky Sall a affirmé que le renouveau du secteur maritime s’appuiera également sur une nouvelle configuration de la plateforme portuaire visant à faire du Sénégal un hub logistique international.


Voir en ligne : Le Soleil