Remorquage d’un pétrolier en Manche

Lundi 8 décembre 2014, vers 12h, le pétrolier Olympiysky Prospect a signalé au CROSS Jobourg une avarie de safran. Après plusieurs tentatives et sous le contrôle du CROSS Jobourg, l’équipage du pétrolier n’a pas été en mesure de réparer à la mer. En fin d’après-midi, l’armateur a pris la décision de faire appel à la société Les Abeilles (groupe Bourbon) pour remorquer le pétrolier vers le Havre.

Le remorquage a débuté aujourd’hui mardi 9 décembre, dans le cadre d’un contrat commercial, par le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage Abeille Liberté, basé à Cherbourg. Ce dernier a appareillé de la base navale de Cherbourg vers 22h30 et a pris la remorque vers 10h00. Le convoi fait route vers le Havre.

L’Abeille Liberté étant un moyen privilégié d’intervention, la préfecture maritime a été sollicitée pour donner son accord. Son Centre des opérations maritimes de Cherbourg a par ailleurs fait appareiller l’Abeille Languedoc, basée à Boulogne-sur-Mer, pour la prépositionner au centre de la zone de responsabilité du préfet maritime, afin d’être en mesure d’intervenir rapidement si un autre navire subissait une avarie ou éprouvait des difficultés pendant l’engagement de l’Abeille Liberté.

L’Olympiysky Prospect est un pétrolier de 250 mètres, ne transportant aucune cargaison et battant pavillon du Libéria. Il avait quitté le port du Havre le 8 décembre en début de matinée et se dirigeait vers la Russie. Au moment de son avarie, le pétrolier a mouillé à environ 26 milles nautiques au nord-ouest de Fécamp.
Source : Meretmarine