LES FEMMES ET LA MARINE MARCHANDE

13 Femmes en Formation à l’ISEM (Institut Supérieur d’études Maritimes) dont deux sénégalaises

Le transport maritime, c’est un métier d’homme. « La participation de l’élément féminin dans le secteur est de 10% au niveau mondial. Au Maroc, elle est de 7% », relève Amane Fethallah. A l’Isem (créé en 1978), le concours d’accès a été ouvert aux bachelières vers la moitié des années 80. Mais il n’attire toujours que peu de filles. Il en compte actuellement 13, de différentes nationalités, sur un total de 200 étudiants.