La Tunisie a ratifié la convention MLC 2006

Le 5 avril 2017, la Tunisie a déposé auprès du Bureau international du Travail l’instrument de ratification de la convention du travail maritime, 2006, telle qu’amendée (MLC, 2006) . La Tunisie, un acteur important du commerce maritime mondial, est le 82ème Etat membre de l’OIT à avoir ratifié cette convention. Le pays possède une flotte marchande de 85 navires, correspondant à 251 803 jauges brutes et ses échanges commerciaux sont assurés à 98% par voie maritime. En raison de la position géographique stratégique de la Tunisie, le pays dispose en outre de 7 ports majeurs qui ont assuré en 2015 le transit de 28 millions de tonnes de marchandises. Le secteur du transport maritime et des ports en Tunisie correspond à près de 560 entreprises et génère près de 6000 emplois directs.

En transmettant l’instrument de ratification de la MLC, 2006, S.E. M. Walid Doudech, Ambassadeur Représentant Permanent de la Tunisie à Genève, a déclaré : « Avec la ratification de cette Convention, la Tunisie montre sa volonté de tenir son engagement d’assurer des conditions de travail décent pour les gens de mer à travers son respect des instruments normatifs internationaux. La ratification par la Tunisie de la MLC, 2006, conforte son arsenal juridique international ratifié, qui compte d’une part la majorité des instruments de l’Organisation maritime internationale, dont notamment, la Convention internationale pour la sauvegarde de la vie humaine en mer, et d’autre part la Convention de l’OIT N° 185 sur les pièces d’identité des gens de mers. Je suis certain que la République Tunisienne remplira ses obligations pour mettre effectivement en œuvre la MLC, 2006 et contribuera de manière significative à l’amélioration des droits des gens de mer. »

En recevant l’instrument de ratification, le Directeur général du BIT, M. Guy Ryder, a affirmé : « Je me félicite de voir la Tunisie, un acteur majeur du commerce maritime en mer Méditerranée, se joindre à l’effort global visant à promouvoir des conditions de vie et de travail décentes pour les gens de mer tout en assurant une concurrence loyale dans l’industrie maritime. Je tiens à rappeler que plus de 200 navires de commerce passent chaque jour par les eaux territoriales de la Tunisie. Cette ratification est donc une étape importante pour la protection de nombreux marins travaillant à bord des navires battant pavillon Tunisien ou faisant escale dans les ports du pays. »

La MLC, 2006 entrera en vigueur pour la Tunisie le 5 avril 2018, soit un an après sa ratification.

Communiqué de l’OIT


Voir en ligne : Le Ressac