Fonds d’Hanjin attribué à Korea Line Corp

Le fonds de commerce d’Hanjin sur le transpacifique a été attribué à Korea Line Corp, a indiqué le 14 novembre le porte-parole du tribunal sud-coréen chargé du dossier, rapporte l’agence Bloom­berg.

Deuxième armateur de vracs du pays, la Korea Line avait dé­posé son bilan en 2011. Cette intrusion dans le secteur du con­teneur surprend de nombreuses personnes, à commencer par Hyundai. Ce sont les termes de son offre, en particulier concernant le personnel, qui ont fait la différence, a ajouté sans plus de détail le porte-parole du tribunal.

La reprise du fonds de commerce comprend les 54 % du capital du terminal de Long Beach et quelques navires. La reprise officielle doit intervenir le 21 novembre. "Plutôt que de nous focaliser sur la concurrence et une croissance téméraire, nous allons nous concentrer sur la rentabilité et la reconstruction de la confiance de nos clients", a déclaré Korea Line.

"L’argent servira à racheter les bureaux d’Hanjin en Asie, aux États-Unis, à reprendre le personnel et les systèmes logistiques." Le marché coréen a diversement apprécié la chose : l’action de la Korea Line a dévissé de 14 % le 15 novembre. La plus sévère chute depuis novembre 2013. La perte du 3e trimestre d’Hanjin a été de 2,5 Md$. Il ne lui reste plus que 14 navires disponibles. Tous les affrétés, sauf deux, ont été restitués.

Ses bureaux européens ont été fermés ou vont l’être prochainement. Environ 700 personnes ont été remerciées. Si l’on en croit le modèle du Boston Consulting Group, la Korea Line se prépare à devenir un opérateur de niche, dans le conteneur.